lisaleblanc_coveralbum

LISA LEBLANC

Folk Rock / Canada

Moi, Lisa LeBlanc, je joue du folk trash. Je suis une Acadienne qui roule ses «r», qui aime se moquer d’elle-même, qui écrit des textes sans trop de froufrous et qui est tannée de chanter des chansons de fi-filles!

Avec un premier album, un EP et un long jeu en poche, 4 ans de tournée et plus de 140 000 albums vendus sur deux continents, Lisa LeBlanc annonce la sortie d’un nouvel album, majoritairement écrit dans la langue de Shakespeare. Enregistré à Montréal, « Why you wanna leave, runaway queen? » est le fruit d’un travail qui s’est effectué pendant la saison printanière. À ’automne dernier, la ville de Nashville fut le point de départ d’un road trip marquant, tant sur le plan musical qu’humain pour Lisa LeBlanc. Grande amoureuse de la musique et de la culture cajun,  son  périple l’a notamment menée à passer un séjour au Blackpot Camp dans la ville d’Eunice en Louisiane. Elle s’est adonnée à des ateliers de musique de tout  genre (Banjo des Appalaches, chants et guitare  Cajun, guitare flatpicking bluegrass, etc.) et de différents styles de danses traditionnelles dont la danse carrée des Appalaches et le Two–‐Step louisianais.

Au gré des rencontres à Lafayette, New Orleans, Austin, Asheville, Nashville ou encore New York, elle a acquis de nouvelles techniques de jeu lui permettant de peaufiner la guitare et le banjo. Guidée par son instinct, cette nomade des temps  modernes a profité au maximum de ce que la vie  lui a offert pour passer à la conception de « Why you wanna leave, runaway queen? ». On y retrouve des sonorités inspirées de jams de musique old time, cajun et bluegrass qu’elle a eu la chance de faire durant son périple ainsi que chez elle, au Nouveau-Brunswick. Mélomane finie, Lisa a également trouvé une source d’inspiration dans la musique qu’elle a écoutée au fil des années ainsi que durant son adolescence. On retrouve des influences de rock, folk, blues, classic rock ainsi qu’une touche de spaghetti western et de musique hawaïenne.

Avant d’entamer l’enregistrement du nouvel album, Lisa LeBlanc est demeurée trois mois au même endroit (Montréal, sa ville adoptive), une première pour la jeune vagabonde depuis le départ du nid familial. Bien qu’elle ait appréhendé ce moment, cette période a été des plus bénéfiques pour la création de ses nouvelles chansons. « Why you wanna leave, runaway queen? » renferme des pièces écrites aussi sur la route qui sont inspirées grandement des  lieux visités et des personnages qu’elle a rencontrés, de réflexions sur soi et de relations amoureuses …